Rechercher

Vive Mirecourt !

Cette petite ville des Vosges subit un destin vraiment injuste. Désigner aujourd’hui un violon comme étant un « Mirecourt » provoque une grimace. Rien que le terme « Mirecourt » est péjoratif. Mirecourt a été un berceau de la lutherie française. Tous les plus grands noms de la lutherie ou de l’archeterie trouvent leurs racines dans ce village lorrain. Les guerres ont eu raison de cette tradition. Dans les années 30, plus de mille ouvriers travaillaient à la confection de violons dans de grands ateliers, sous la direction de maîtres-luthiers. La production courante était d’un bon niveau, quant à la production haut de gamme, elle brillait très haut dans l’art de la lutherie. Des luthiers de très grand talent œuvraient à la confection de beaux instruments dans l’esprit de la lutherie italienne du XVIIIème siècle. La plupart des « grands » luthiers installés à Paris ou ailleurs, dont les violons sont à présent recherchés, faisaient faire leurs instruments à Mirecourt, et se contentaient de les vernir et de les signer. Ces mêmes luthiers n’hésitaient pas à dénigrer Mirecourt, mordant la main qui les nourrissait. Ce qui est vrai pour les violons l’est également pour les archets. Alors, de grâce, sachez apprécier la qualité du travail d’hommes de talents, souvent simples tâcherons, dont les œuvres méritent bien autre chose qu’une grimace. Et vous, collègues violonistes, choisissez un beau « mirecourt » qui ne vous ruinera pas et sonnera tout aussi bien qu’un violon de renom si votre niveau le permet.

#Mirecourt #MichelWinthrop #enchères #instruments #musique #lutherie #Vosges


34 vues

© 2019 by Stephanie Bonniot. Proudly created with Wix.com

  • Facebook